AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap Two]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Si vous rejoignez, Phineas et Ferb on va bien s'amuser !


avatar

Yuuki
Messages : 11994
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: [SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap Two]    Sam 11 Avr - 21:33

Prompt : On en a pour un moment et Ça ne pouvait être plus proche du cœur.
Note : donc voici ce second chapitre. Je sais pas du tout où cette fic me mène, maaaaais, c'est pas grave x). Oh. Et le début a été écrit durant un Write In et durant le dernier marathon x).

Le chemin menant jusqu’au chalet n’était pas si long que ça. Mais durant toute cette distance qui séparait les deux frères de leur hameau, Dean se retournait environ toutes les trente six secondes.
Juste pour constater si l’hurluberlu qui les suivait était toujours derrière eux. S’il n’avait pas abandonné. S’il n’avait pas disparu dans un arbre ou on ne sait quoi encore.
Et Dean le regardait en se posant toujours la même question.
Mais qui était ce type, et d’où sortait-il ?
Bon, de ce que l’autre leur avait dit, à lui et à son frère, il s’appelait Castiel, venait d’un arbre, ne savait pas ce qu’était une montagne, ni un ours, et avait peur des chats et des chiens.
A bien y réfléchir, il leur aurait sorti « J’aime la rhubarbe » en guise de salutations, que Dean n’aurait même pas été surpris, tellement il détonait du reste du monde.

- Mais qu’est ce qu’on va faire de lui ? se demanda Dean, maugréant à l’idée de se trimbaler une espèce de boulet bizarre et carrément décalé du reste du monde.
- Peut-être qu’il cherche juste un endroit où se poser, tu sais. Où dormir, où manger.
- Je te rappelle que pour pioncer au chalet, y a fallu que tu payes, et ce type ne semble pas se promener avec des sous en poche.

Sam dû admettre que son frère avait raison.
Aussi, quand ils arrivèrent à l’entrée du chalet, le petit frère se tourna vers l’homme en trench-coat :

- Bon…Et bien voilà, cette fois je pense qu’on va se quitter.
- Pourquoi ? demanda Castiel, en plissant les yeux
- Mon frère et moi allons dans notre chambre, et toi, tu vas devoir réserver la tienne.
- …Réserver la mienne ? demanda encore l’étrange homme, en penchant cette fois la tête, plissant ses grands yeux bleus.
- Oui, tu donnes de l’argent à l’homme là bas, et tu lui demandes une chambre.
- De l’argent ? demanda toujours et encore, l’hurluberlu, en plissant un peu plus les yeux et en penchant un peu plus la tête.

Sam commençait à avoir vraiment du mal avec Castiel, et Dean, lui, se posait encore plus de questions sur l’endroit d’où sortait ce type.
Mais il paraissait tellement perdu, que le petit frère, décida de lui venir en aide. Ne pouvant pas lui payer une autre chambre, n’ayant pas assez d’argent pour ça, il lui proposa de rester dormir une nuit dans la leur.
Cela fit bien sûr râler Dean, qui était là pour être en vacances, pas en baby-sitting d’un homme qui avait passé l’âge d’être un bébé, mais qui y ressemblait quand même.
Même si en vérité, le mystère qui planait autour de ce Castiel, ne cessait de l’intéresser plus que de raison. D’où pouvait il venir pour ne pas savoir toutes ces choses normales et tenant du bon sens ?

Finalement, ils se retrouvèrent dans la chambre des deux frères, et une question brûla les lèvres de Dean, qui ne pu s’empêcher de la poser, de façon, malheureusement un peu sèche :

- Mais qu’est ce que tu es venu faire ici, Castiel ?
- Rêver. Répondit simplement l’homme en trench-coat.
- …Rêver ? répéta Sam, en faisant un petit sourire consterné
- Oui. Au Ciel on ne rêve pas. On respire, on travaille, on discute, on fait des réunions, on réfléchit, on calcule, mais on ne rêve pas.
- ..Je vois que tu es encore dans ton délire comme quoi tu viens du Ciel.
- Mais c’est là d’où viens, précisa Castiel, en fixant de ses yeux bleus saphir, Dean de façon tout à fait naturelle.
- Et quoi, t’es un putain d’ange qui vole en priant Dieu ?
- Dieu ? Qui est ce Dieu ? Est-ce quelqu’un d’important ?

Sam et Dean s’échangèrent un regard, et Sam eut un petit sourire compatissant cette fois, pour ce Castiel qui ne comprenait rien à rien, et qui semblait terriblement perdu. Le problème, c’est qu’il pouvait être un schizophrène échappé d’un asile, qui s’imaginait un délire inexistant, et que participer à son délire pouvait être dangereux pour lui, et les autres.
Pourtant, Sam mourrait d’envie de lui demander comment était ce Ciel où on ne pouvait pas rêver.

- Castiel, mis à part rêver…Qu’est ce que tu es venu faire ici ?
- Découvrir.
- Découvrir quoi ?

Castiel fit une petite moue, plissant ses yeux, parce que cela paraissait être un de ses tics. Il ne pouvait pas se permettre de parler trop du Ciel, des autres mondes. De la Chute pour parvenir à la Terre.

- Comment c’est ici.
- Parce que ce n’est pas pareil chez toi ? demanda Sam, en sachant très bien que cette question était idiote, vu les réactions diverses que Castiel avait pu avoir
- Non.
- C’est comment chez toi ?
- Plat.
- Comme une tortilla ? ne pu s’empêcher de rajouter Dean

Castiel, qui ne savait pas ce qu’était une tortilla, plissa de nouveau ses yeux, tentant de comprendre la référence, mais Sam paru simplement balayer cette phrase d’un geste de la main.

- C’est plat ? Et c’est tout ?
- C’est gris.

L’homme venu d’ailleurs ne pouvait pas en dire trop, histoire de ne pas trop paraître étrange. Mais déjà il avait titillé la curiosité de Dean et Sam. Il songea tout de même au fait que décrire son monde comme étant plat et gris était bien suffisant pour avoir une idée d’à quoi cela pouvait ressembler.

- Et ici, comment ça s’appelle ? demanda Castiel, curieux d’en savoir plus sur cet endroit, et se moquant totalement de parler de son monde à lui
- Ici ? Le chalet euh… Moose & Squirrel, pourquoi ?

Donc leur monde s’appelait Moose & Squirrel. C’était un étrange nom. Ce qui rendait toujours plus confus Castiel, qui continuait de pencher la tête. Sam, le voyant faire, se demanda si Castiel ne demandait pas plutôt comment s’appelait…

- La Terre tu veux dire ? rectifia Sam, intrigué
- la Terre ? C’est ici que vous vivez ?
- Oui, c’est le nom de notre planète.
- T’es sûr que t’es pas un extra-terrestre ? demanda Dean, qui ne comprenait rien à l’homme en trench-coat.

Castiel ne sembla même pas savoir ce qu’était un extra-terrestre, donc ils supposèrent que non, bien que rien ne prouvait que les aliens ne savaient pas eux même comment les humains les appelaient.

- Mais bon sang, tu viens d’où ?! s’énerva Dean
- Du Ciel.
- Ca veut rien dire ! Y a rien au ciel ! A part des nuages et des putains d’étoiles !

Sam trouva que son frère allait assez vite sur le sujet, puisqu’il y avait tout pleins de choses dans le ciel, et qu’en plus, cela dépendait de quel ciel on parlait. Mais il ne fit rien remarquer, parce que lui-même était perdu quant à la provenance de l’inconnu qu’ils avaient décidé d’héberger un jour au moins.

- C’est comme si tu venais d’un autre monde…. Murmura Sam, presque uniquement pour lui-même

Pourtant cela sembla faire réagir l’homme aux cheveux noirs, qui se crispa. Décidément, les gens de ce monde étaient bien perspicaces…Ils avaient deviné très vite.

- Oui, je viens d’un autre monde, fini-t-il par avouer, avec une tête triste, et à la fois inquiet de la réaction que pourrais avoir Sam et Dean.

Ceux-ci restèrent plantés devant lui, le souffle un peu coupé, puis Dean se mit à rire. C’était une blague. D’autres mondes ne pouvaient pas exister, c’était complètement stupide.
Pourtant, cette joie qu’il sentait en lui n’était pas n’importe quoi. C’est comme si on lui avait dit « regaarde là y a de l’aventuuure ».
Il oublia presque sa théorie sur le schizophrène échappé de l’asile. Après tout il ne connaissait rien à cette maladie, et préférait penser que Castiel disait la vérité.
Quelque chose qui le sortirait de son quotidien ennuyant avait fait son apparition. Quelque chose d’inouï. Comme tombé du ciel, du vrai, Castiel avait fait son apparition, et voilà maintenant qu’il apprenait aux deux frères qu’un autre monde pouvait exister.

Par réflexe, Dean posa amicalement sa main sur l’épaule de Castiel, un sourire étonné, mais à la fois ravi.
L’homme face à lui, se raidit, tandis que le grand frère des Winchester se réjouissait :

- Wow ! Tu sais quoi, Cas – je peux t’appeler Cas, hein ? – c’est incroyable ce que tu racontes ! Enfin le plus bizarre, c’est que j’ai envie de te croire !

Dean avait l’air ému, mais Cas, lui semblait se tenir tout droit, les yeux grands ouverts, comme étonné de ce qu’il venait de se passer. Sam trouva sa réaction plausible, vu que sûrement qu’il ne s’attendait pas à ce que les deux réagissent si bien – lui-même souriait d’un air doux, et ses yeux brillaient d’une curiosité non dissimulée -.

En vérité, ce que les deux frères ne savaient pas, c’est que le geste que Dean venait de faire, ne pouvais pas être plus proche du cœur qu’il ne l’était déjà.
Au Ciel, ce geste ne signifiait pas n’importe quoi. Il avait un sens tout particulier, d’où le fait que la surprise avait envie totalement Castiel.
Pour preuve, il ne savait pas quoi répondre à cette demande indirecte, que venait de lui faire Dean. Il ne savait même pas comment l’interprêter, ni si cela allait être juste.
Pourtant, il essaya.

- Dis moi, Dean.
- Oui ? répondit l’intéressé, souriant comme un gamin devant un jouet trop cool
- …Tu viens bien de me demander en mariage ?

Le silence se fit lourd à cet instant. Castiel s’en rendit compte, et s’en voulu. Il venait sûrement de dire une bêtise.
Sam ouvrit la bouche, surpris :

- Te demander en…mariage ?
- Oui. Il a posé sa main droite sur mon épaule gauche de façon ferme. Ca ne veut pas dire qu’il me demande en mariage ?

Dean, de son côté, restait bloqué, clignant des yeux, et tachant d’essayer de comprendre ce qu’il venait de se passer. Quoi ? Comment ça demander en mariage ? Mais quel était ce délire étrange ?!
En plus, pour que Castiel s’explique sans que ça paraisse complètement tordu et décalé, on en avait sûrement pour un moment. Et ce, même si l’homme paraissait carrément trop direct.

- Non Cas… Ca veut dire…Ca ne veut dire ce geste là, juste qu’il est intéressé par toi, c’est tout.
- Intéressé par moi ? Mais dans mon monde…
- Dans ton monde, ça veut dire ce que tu veux, se refroidit Dean, voulant fuir, mais ici ça veut rien dire ce geste. Ok ? On est d’accord là-dessus ?

Castiel baissa la tête, comme blessé. Sam jeta un regard plein de reproche à son frère, pour ne pas avoir usé de tact pour parler à l’homme aux yeux bleus, mais Dean lui rendit son regard d’un air de dire « j’y peux rien ce type voulait se marier avec moi ».

- … Alors je ne trouverais plus personne…. Froufrouta Castiel.
- Comment ça ? demanda Sam, plein de bienveillance

L’homme venu d’ailleurs releva la tête, un air triste, qui le rendait proche des chats lorsqu’ils voulaient des caresses, et fit tristement :

- Lorsqu’on reçoit une demande, on ne peut pas en accepter d’autres sauf si le président nous l’accorde…
- Le président ? Genre le président de la République, tout ça ? l’interrogea Dean, sans comprendre, mais Cas paru plus confus qu’autre chose
- …Non le président, celui qui surveille notre travail… Mais personne ne l’a jamais vu. Personne ne l’approche jamais… Sauf peut-être Joshua…
- Génial… Bon sinon on a qu’à dire que ce geste, c’était rien, je savais pas ce qu’il voulait dire, donc ça compte pas, et puis voilà ! Ou alors, personne ne l’apprendra jamais, et c’est bon.

Mais Castiel ne paraissait pas convaincu, et semblait tenir à ses traditions. Youpi. Dean se retrouvait dans de beaux draps, à être temporairement – car il comptait régler ça – fiancé à un type qu’il ne connaissait que depuis une journée.

- Bon, écoute, on va trouver un moyen d’arranger ça, ok, Cas ? le rassura comme il pouvait le grand frère

Sam eut un sourire compatissant, et trouva cela amusant. Il avait emmené Dean à la montagne pour qu’il change d’air et sorte un peu, et les voilà maintenant embarqué dans une aventure des plus pittoresques. Il se demandait si ce soir, il n’allait pas raconter ça à Jessica. Mais il se ravisa, se disant qu’elle ne le croirait peut-être pas.
Il se contenterait de parler un peu de Castiel.

- Dean, le seul moyen d’arranger ça…C’est de retourner dans mon monde. Et je n’ai vraiment pas envie de repartir déjà…
- Ton monde à l’air vraiment ennuyant, pour que tu veuilles autant rester ici, nota Sam
- On peut dire ça…
- Tu sais, notre monde est pas non plus très attrayant. Vas en cours à ma place, et tu comprendras vite, répliqua Dean
- Vraiment ? demanda Castiel, peu convaincu
- Et bien, je ne sais pas si notre monde est vraiment amusant, et donne envie de rêver, mais si tu veux, on peut t’accompagner dans ton monde à toi, tout en te parlant du nôtre. Tu règles ton problème avec mon frère, et ensuite, tu peux revenir avec nous, proposa Sam
- Si c’était aussi facile… marmonna Castiel, soupçonnant le fait que ça ne soit pas possible
- Comment tu es venu dans notre monde ? l’interrogea Dean
- …Mon frère Gabriel a trouvé un moyen, en mettant la tête à l’envers à la seule colline du Ciel, et en prononçant trois fois une formule, je suis parvenu à arriver ici.

Le dernier des Winchester trouva ce moyen un peu étrange, mais cela le fit réfléchir. Ils étaient en montagne et contrairement au Ciel, il n’y avait pas une once de plat.
…. Mais oui. C’était ça la solution !

- Je sais comment nous faire emmener à ton monde, Castiel.
- Sérieusement ? lui fit Dean, soupçonneux
- Exactement, fais moi confiance, Dean.

Cas les observait, et se demanda ce que Sam avait en tête.

- Mais on va devoir attendre demain, parce que j’ai une petite amie à appeler, et je doute qu’on puisse partir comme ça sans tout bien préparer.
- Oh…D’accord, maugréa Dean, qui voulait arranger ce problème le plus vite possible – histoire de visiter un autre monde que le sien -.

Il fut donc décidé qu’ils partiraient le lendemain, dans l’après midi. Castiel se demandait ce que Sam avait en tête, mais il paraissait tellement confiant, que l’homme ne pu s’empêcher de le croire docilement.

A suivre

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap Two]    Dim 19 Avr - 17:29

Bouah ils vont ramener Cas dans son monde Sad, qui a l'air super nul au passage. Et puis quoi, Cas et Dean sont fiancés c'est super cool, ahlalala ce Dean toujours entrain de se plaindre =D
Je me suis bien marrée =)

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 902
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap Two]    Jeu 4 Juin - 22:25

Coucou!^^

J'aime beaucoup cette histoire-ci!! Petit Cas littéralement débarqué d'un autre monde! Very Happy Le premier chapitre avait été intrigant, je suis contente de pouvoir lire le deuxième!

Dean et Cas sont fiancés, ahaha! <3 Ah là là, Dean est dans de beaux draps. :'D

J'ai adoré la réaction de Dean, voulant croire Castiel pour pouvoir vivre une aventure.^^

Merci d'avoir partagé ce texte. Je te souhaite plein d'inspiration pour la suite! Very Happy


Maeve

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap Two]    

Revenir en haut Aller en bas
 
[SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap Two]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Sardine. Une sardine de Royan Nageait dans l’eau de la Gironde. Le ciel est grand, la terre est ronde, J’irai me baigner à Royan, Avec la sardine, Avec la Gironde, Vive la marine ! Et salut au mon
» Hotel pas cher proche de Disneyland
» Loin des yeux, près du coeur...
» Cb, grésil, arc-en-ciel
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Yuuki-
Sauter vers: